Rechercher
  • collaborations7

Un geste... Saison 1 / Episode 1 - Pyrénées

Dernière mise à jour : 10 mars

Et si nous commencions par un épisode plus... terre à terre ?


Depuis quelques années, il est difficile de concevoir la mise en lumière d'un milieu naturel sans l'intervention de la petite bête magique qui vole, survole et nous offre la beauté d'un autre oeil, dans des dimensions inspirantes et immersives, très appréciées du public. Mais vouloir immortaliser ces précieux instants, doit passer en priorité par la connaissance du milieu et la conscience des risques que l'on encourt et fait encourir.



Travailler tout comme s'adonner à un loisir en milieu naturel n'est pas synonyme de liberté totale, cela implique de connaître, à minima, l'éco-système sur lequel on exerce et plus particulièrement : les espèces qui y vivent, pourquoi elles y vivent, comment elles y vivent, quelles sont leurs faiblesses, qui sont leurs prédateurs, les risques qu'elles encourent, etc... Et même si, au demeurant, ça peut paraître simple de pratiquer la montagne et que rien ni personne ne vous empêchera de faire comme bon vous semble, il y a des comportements et des habitudes à adopter, tout comme d'autres à perdre, pouvant causer des dégâts parfois irréparables.


Mais nous ne sommes pas là pour donner des leçons, en revanche, cette fois-ci encore, nous avons appris et aujourd'hui, nous souhaitons vous transmettre quelques brèves pertinentes !



Lors de la préparation de notre épisode dans les Pyrénées, nous nous sommes (comme toujours) renseignés sur la nature du terrain, les risques, les enjeux, les possibles, les interdictions, etc...

À la suite de quoi, nous avons très vite compris (au travers des cartes et sites dédiés) qu'une autorisation de survol en drone serait à faire (presque comme toujours). Une formalité qui, au fil des années et des projets en milieux naturels, s'est inscrite comme une évidence... De plus et nos relais locaux nous l'ayant indiqué, le secteur de Cauterets / Pont d'Espagne est inscrit en "Zone Coeur" du Parc National des Pyrénées. Un territoire sous haute surveillance et dans lequel, figurent de nombreuses interdictions !


Vous vous doutez qu'elles ne sont pas arrivées comme ça et qu'il y a forcément un lien de causes à effets...


Nous avons donc pris notre clavier et contacté le Parc National. Son retour fut immédiat et sans appel : "interdiction de faire voler un drone en "Zone Coeur" ! Sentence irrévocable due à de nombreuses mauvaises pratiques et autres comportements irresponsables...

Ce à quoi (quelque peu déçus certes), nous avons répondu que nous en avions réellement besoin et que ça s'effectuerait uniquement dans une dynamique professionnelle, à faible intensité et dans le respect de l'environnement survolé.


Niet ! On a donc voulu comprendre... et c'est au téléphone que les échanges se sont poursuivis, avec une équipe de professionnels passionnés, au discours pertinent et fort d'engagement. Ensemble, nous avons repris les bases, approfondi nos connaissances mais aussi, appris beaucoup.


En voici un retour plus complet, réalisé quelques jours plus tard, par mail et avec Caroline Bapt (Parc National des Pyrénées) :


- Pouvez-vous nous (re)-donner la définition exacte d’un Parc National ?

Les parcs nationaux sont des territoires d’exception où les patrimoines naturels, culturels et paysagers sont remarquables. La végétation et la faune y sont foisonnantes, qu’elles soient emblématiques, endémiques, plus « communes ». Les activités humaines et les enjeux naturalistes doivent y être conciliés. Chaque parc national est créé par décret ministériel.

Le Parc national des Pyrénées est le troisième parc national de France à avoir été créé en 1967.

Un Parc national est un établissement public d’Etat sous la tutelle du ministère de l’environnement. Il élabore et contrôle la politique de préservation, de gestion, d'accueil et de sensibilisation du public et de développement durable à mettre en œuvre sur le territoire.

Ses agents sont des fonctionnaires d’Etat. Il est composé d’une zone d’adhésion (villes et villages et au-delà.), et d’une zone cœur. La zone cœur du Parc national est régi par la réglementation du Parc national. Au parc national des Pyrénées, la zone cœur suit la crête frontière sur 100 km, pour une superficie de 45 000 ha.


- Combien de Parc Nationaux et Régionaux compte la France (Dom-Tom inclus) :


A ce jour, le territoire comptabilise 11 Parcs Nationaux Français (Carte à découvrir ICI) et pas moins de 58 Parcs Régionaux (Carte à découvrir ICI)


- Peut-on considérer que l’Homme représente à ce jour une source évidente de risques pour les territoires comme la montagne et les autres milieux naturels ?

L’homme a des impacts importants sur site et du fait de sa responsabilité dans le dérèglement climatique.


- Pour exemple, quelles sont les principales menaces sur l’éco-système et la biodiversité pyrénéenne ?

- Changement climatique : modification de milieux du à la hausse des températures et ses conséquences, baisse de l’enneigement.. les conditions changent donc les milieux changent donc les espèces mais (remonte en altitude jusqu’à ne plus pouvoir remonter…) - Pollution lumineuse - Pollution micro-plastique - Pollution des cours d’eaux (mauvais assainissement des refuges et cabanes et pratiques des visiteurs (crème solaire)…) - Dérangement générant du stress, des comportements de fuite (chute, blessure..), dérangement des rapaces en période de reproduction menant à l’abandon du nid, dérangement des chauves-souris dans les grottes…


- Depuis plusieurs années, on observe une pratique du drone parfois excessive et très peu cadrée (surtout en amateur). Cette dernière constitue une source importante de nuisances et d’incivilités. Quels en sont les impacts réels ?


Le drone est vécu comme un prédateur, ou, plus rarement, comme une proie, par la faune sauvage, qu’elle soit avifaune ou terrestre. Le bruit qu’il occasionne et sa trajectoire ont pour conséquence de faire dépenser une énergie conséquente à la faune qui essaie de fuir le dérangement, avec régulièrement, une prise de risque maximale (risque de dérochement ou de blessure). Ce dérangement est préjudiciable à la reproduction du Gypaète barbu. Excessivement sensible durant son long cycle de reproduction (dix mois !), le casseur d’os privilégiera sa survie à la protection de son nid, en abandonnant la reproduction de l’année. Une conséquence fâcheuse pour le plus grand rapace d’Europe qui n’arrive à maturité sexuelle qu’à partir de sept ans, avec un succès de reproduction tous les trois ans. Pour beaucoup d’oiseaux, la présence d’un drone provoque la fuite, l’abandon, même temporaire, de leur progéniture. Cela entraîne la perte de la couvée soit par refroidissement, soit par prédation.

- Le Parc National a depuis mis en place tout un dispositif d’interdictions et de sensibilisation, pouvez-vous nous en donner les principaux éléments ?

Il s’agit de la réglementation du Parc national des Pyrénées, elle est très fournie et c'est donc à découvrir en cliquant ICI

- Avez-vous un message à faire passer aux pratiquants (amateurs et professionnels) ?


Le respect des lieux, des êtres vivants et des milieux est essentielle pour préserver la richesse de ces territoires. Par du bon sens et des comportements adaptés, concilier les activités humaines et les enjeux naturalistes est possible ! Au bénéfice de tous…


Merci pour vos réponses précieuses.


Au final, nous avons plus appris, par le spectre de la pédagogie, de l'apprentissage et de la sensibilisation, que par celui des leçons données ou tirées après coup. Les Pyrénées nous ont donc offert de ralentir, de revenir au sol, pour y découvrir d'autres choses, autrement et dans le respect d'une faune sauvage, souffrant beaucoup...


Nous tenons à remercier Caroline Bapt du Parc National des Pyrénées et Hélène Loustau de la Ligue de Protection des Oiseaux, sans qui nous n'aurions pas compris, sans qui nous aurions été frustrés, sans qui nous n'aurions pas fait le choix d'écrire ainsi, ici et dans l'espoir de vous transmettre ces quelques lignes qui peuvent changer beaucoup de choses si elles sont lues avec respect, intérêt, engagement et dévouement.


N'hésitez pas à cliquer sur les différents "ICI" qui figurent dans cet article, ils vous permettront d'en savoir toujours plus et d'aiguiser ainsi vos connaissances sur cette nature qu'il nous est offerte de fouler gracieusement...


Sachez aussi, qu'une législation (régulièrement remaniée) est en place et qu'il est important de la connaitre avant de se lancer dans l'achat et la pratique (professionnelle ou amateur) du drone.

Pour en savoir plus, cliquez ICI


Une fois la télécommande en main, prenez soin de toujours savoir où et comment vous allez balader votre machine. Ci-dessous, une charte de conseils dédiée aux "télépilotes" amateurs et professionnels qui souhaitent pratiquer en milieu naturel.


Antoine Bonnefille-Roualet





207 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout